Pas de panique !

marvin is sad

Selon Douglas Adams, l’idée du Guide du Voyageur Galactique lui vint à l’esprit en 1971 alors qu’il était allongé ivre dans un champs à Innsbruck. Il regardait les étoiles en tenant un exemplaire d’un guide de voyageur en Europe. Son idée a engendré une feuilleton radiophonique, une trilogie de 5 romans, une serie Télé sur BBC2, et un film Hollywoodien entre autres. Si vous n’avez pas encore lu les livres, faites-le ! ça vaut vraiment le coup, contrairement au récent film.

A l’ouverture de notre nouvel Hostel à Berlin en 2003, nous l’avons nommé « Heart of Gold » – inspiré du nom du premier vaisseau spatial dont la propulsion est assurée par un générateur d’improbabilité infinie. Plusieurs parties de l’hostel ont un design inspiré des livres ou de la série Télé.

Pas de Panique !

Sous le dôme apparut un gigantesque astronef, long de cent cinquante mètres, affectant la forme d’une chaussure de sport, lisse, d’une blancheur immaculée, et d’une beauté à couper le souffle. Au cœur du vaisseau, invisible, se trouvait un petit coffre en or qui contenait le plus incroyable appareil jamais conçu, un appareil qui rendait cet astronef unique dans l’histoire de la Galaxie, un appareil qui avait donné nom au vaisseau : le Cœur-en-Or.

« Wouaaaah ! » dit Zaphod Beeblebrox en voyant le Cœur-en-Or. Il n’y avait effectivement pas grand-chose d’autre à dire. Il le répéta (car il savait que ça emmerderait la presse) : « Wouaaah ! »

Ils ont construit le générateur d’improbabilité ! Arthur, c’est… Arthur ? Que se passe-t-il ? Arthur s’était précipité contre la porte de la cabine et cherchait à la maintenir fermée mais elle joignait mal. Par les fissures se faufilaient tout plein de minuscules mains velues aux doigts maculés d’encre ; on entendait venant du dehors un incroyable brouhaha de petites voix. Arthur leva les yeux. — Ford, il y a là-dehors un nombre infini de singes qui aimeraient bien nous parler de ce scénario de Hamlet qu’ils viennent de terminer.

Le principe de la génération de petites quantités d’improbabilité finie par simple raccordement des circuits logiques d’un cerveau sub-méson Bambleweeny 57 avec un conspirateur vectoriel mis en suspension dans un puissant émetteur de mouvement brownien (mettons, par exemple, une bonne tasse de thé bien chaud), ce principe était certes parfaitement maîtrisé : on utilisait d’ailleurs souvent de tels générateurs pour briser la glace au cours des soirées en faisant glisser en bloc de trente centimètres sur la gauche les molécules des sous-vêtements de l’hôtesse, cela en accord avec la Théorie sur l’Indétermination. Plus d’un physicien respectable estimait ne pouvoir supporter une telle chose, en partie parce que c’était rabaisser la science, et en partie parce qu’ils n’étaient jamais invités à ce genre de soirées.

D’après : « Le Guide du Voyageur Galactique » de D. Adams.

This post is also available in: Anglais, Espagnol, Suédois, Portugais